Escapade d’une journée autour de Munich : le château de Neuschwanstein

Après nos quelques jours à Venise, il était temps pour nous de dire au revoir à l’Italie, et de découvrir de nouveaux lieux incroyables. Pour cela, nous avons pris un train de nuit direction Munich, en Allemagne. Pour ceux qui l’ignorent, j’ai de très fortes origines allemandes mais n’avais jamais eu l’occasion de m’y rendre. J’avais donc hâte de découvrir le lieu d’où je viens. Le train de nuit était franchement top : nous avions réservé des sièges inclinables dans un compartiment, les couchettes étant bien plus onéreuses. Il y avait des rideaux aux fenêtres filtrant parfaitement la lumière et il faisait bon. De plus, les sièges s’inclinaient totalement, jusqu’à toucher celui d’en face, bien pratique lorsque l’on connaît la personne dessus et que l’on peut alors totalement s’allonger. Bref, c’était vraiment bien pour ce que nous avions payé, et je recommande les trains de nuit allemands (contrairement à d’autres pays, mais je vous en dirai plus prochainement).

Arrivées au petit matin à Munich, nous avons simplement déposé nos affaires dans des casiers, avant de grimper dans un train menant à Füssen, afin de profiter d’une petite escapade d’une journée dans les alentours de Munich. Situé en Bavière, proche de la frontière autrichienne, le village médiéval est connu pour être une étape de la Route Romantique, et surtout pour être collé à l’un des plus célèbres châteaux du monde, le château de Neuschwanstein. Nous avons tout d’abord fait un petit stop par l’office de tourisme pour avoir quelques renseignements ainsi qu’une carte des lieux, et avons ensuite décidé de prendre un bon petit déjeuner dans une boulangerie afin de faire une pause après notre courte nuit.

Le ventre plein, c’est avec impatience que nous sommes parties en exploration. Le centre-ville de Füssen est piéton et plutôt petit, ce qui est plutôt pratique. Il se compose de nombreuses ruelles assez calmes remplies de vieilles maisons colorées et d’un style bien typique de la région, et de quelques grandes rues touristiques où les boutiques se succèdent. Bien qu’assez touristique, les magasins sont toutefois vraiment mignons et abritent quelques jolies surprises. Le décor de montagnes qui entoure le village est également d’un grand charme, et vous serez sans aucun doute séduits.

Notre but du jour étant bien évidemment d’aller voir le fameux château de la petite commune de Schwangau, dès le tour du centre terminé, nous avons étudié nos options pour aller sur place. La première était de prendre un bus plein à craquer de touristes, et nous n’étions guère enchantées par cette solution. De ce fait, nous avons opté pour la solution la plus longue, mais aussi la plus sympa : la marche. Des pistes piétonnes (et cyclables également!) mènent en effet à bon port en une petite heure, et avec la nature environnante nous n’avons pas hésité une seconde. Le chemin est plat et il est impossible de se perdre, puisque c’est toujours tout droit. Quelques points de vue bien indiqués permettent d’avoir un premier aperçu du château. Je vous les conseille, les détours étant vraiment peu conséquents. De nombreuses familles avec poussettes font le trajet, et le vélo semble également un moyen de transport approuvé par la population, c’est donc totalement possible de s’y rendre avec des enfants.

Arrivées à Schwangau, village en lui-même sans grand intérêt, nous avons été charmées par la vue sur les deux châteaux. Hohenschwangau a été construit dans un style gothique, sur les ruines d’un autre château et sous les ordres du Prince héritier Maximilien II de Bavière en 1832. Il a ensuite longtemps servi de résidence d’été à la famille royale de Bavière, devenant l’un des lieux favoris de Louis II, fils de Maximilien II. Le château de Neuschwanstein, quant à lui, a été construit un peu plus tard par Louis II, entre 1869 et 1886, date de la mort de ce dernier qui y a donc vécu seulement quelques semaines. C’était un château d’une grande modernité, avec chauffage central et même eau courante. S’il a piqué la vedette à son voisin et qu’il est l’un des châteaux les plus célèbres du monde, c’est parce qu’avec son air féérique il a en fait inspiré Walt Disney pour le château de La Belle au bois dormant. De plus, perché sur son éperon rocheux, il domine les environs.

Après l’émerveillement, nous nous sommes cependant vite senties étouffées par la foule, compacte, en total contraste avec notre promenade au calme. Nous n’avons pas eu le temps de faire la queue pour prendre nos places pour le château de Neuschwanstein, ni même pour le château de Hohenschwangau, les tickets étant déjà tous vendus à 11h à peine. Je me renseigne en général toujours au préalable, mais je n’avais cette fois pas du tout anticipé, je ne peux donc que vous inciter à acheter vos billets en ligne en avance, ou à venir tôt. Je précise d’ailleurs que le point de vente se situe au niveau du château de Hohenschwangau, ne montez donc pas jusqu’à celui de Neuschwanstein sans avoir réalisé vos achats ou vous vous verriez contraints de redescendre. Tout d’abord très déçues, nous avons vite été rassurées en parlant avec quelques touristes, qui nous ont expliqué que la visite ne durait que 30 minutes, et que de nombreuses salles étaient alors en travaux de restauration et de ce fait non accessibles. Payer un prix vraiment élevé pour un nombre restreint de salles aurait été au final bien plus frustrant. Il me semble que les travaux sont terminés, mais à vous de vous renseigner en amont.

Après un pique-nique rapide, nous avons tout de même souhaité nous approcher de Neuschwanstein afin de jouir d’une plus belle vue sur ce dernier. Nous nous sommes donc rendues au pont Marienbrücke, accessible par un petit train ou par une grimpette d’une vingtaine de minutes. En bois, il domine complètement la vallée et offre un panorama époustouflant sur le château et la nature environnante. Vous pourrez également admirer une cascade de l’autre côté. Si la vue vaut absolument le coup, l’attente en revanche pour accéder au pont, les touristes peu respectueux et les bousculades gâchent un peu la fête. Je vous conseille de traverser le pont et de monter un peu plus haut avec les sentiers, histoire de vous éloigner un peu de la foule, le mieux étant certainement d’y aller hors saison..

 

Pour nous détendre et profiter du cadre naturel avant de retrouver la ville pour la suite de notre périple, nous nous sommes dirigées vers le lac situé au pied du château Hohenschwangau, le lac Alpsee. Entouré de montagnes, il est très paisible dès lors qu’on s’éloigne du château d’une centaine de mètres. L’eau étant (très) fraîche, nous avons seulement trempé nos pieds, mais pour les plus courageux la baignade est possible. Nous avons observé plusieurs personnes sautant directement de promontoires rocheux, l’eau étant bien profonde. Nous avons quant à nous préféré une petite balade tranquille et une location de pédalo à un tarif vraiment raisonnable. J’ai vraiment adoré le moment, qui nous a permis de profiter sans se presser, et je vous le conseille vivement. Nous sommes ensuite retournées à la gare de Füssen à pied, afin de retourner à Munich.

Et voilà, cet article est terminé ! Il comporte pour une fois peu de visites, mais ça fait partie du voyage de ne rien prévoir parfois, et même de se tromper. J’espère tout de même vous avoir donné envie de découvrir les lieux, et vous avoir donné les clés pour ne pas vous faire avoir. Pour ma part, j’ai été dans l’ensemble déçue certes, mais je suis tout de même ravie de l’avoir fait, et j’ai très envie de retourner dans cette partie de l’Allemagne, plus longtemps et hors saison d’été.

1 Comment

  1. […] un premier aperçu de l’Allemagne côté nature, nous avons pris le train en fin d’après-midi depuis Füssen afin de rejoindre Munich pour […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *